• Sainte-Devote-Embrasement

    Sainte Dévote

    Sainte Dévote serait, selon la légende racontée dans un manuscrit médiéval du XIe siècle (Paris, BNF ms latin 5248), née en Corse où elle fut martyrisée. D’autres récits légendaires précisent qu’elle vit le jour en 283 à Quercio, lieu-dit situé sur la commune de Lucciana en Corse et aurait été martyrisée sur l’île en l’an 312. Suivant le récit de ms latin5248, la barque, qui devait transporter son corps vers l’Afrique, fut prise dans la tempête. Ayant été guidée par une colombe vers la rive européenne, elle aurait abordé à Monaco, où existait un port d’escale à l’époque romaine.

    Toujours selon une autre légende créée de toutes pièces au XVIIe siècle par Venasque Ferriol l’historiographe du prince Honoré II, on aurait volé les reliques de la sainte au Moyen Âge en 1075 (alors que Monaco n’existait pas encore !) puis ces reliques auraient été emportées en barque par des malfaiteurs qui furent finalement rejoints et dont on brûla l’embarcation (récit légendaire dd[Quoi ?]’Antinope et uu[Quoi ?] comte Hughes Grimaldi…). L’intention de le l’[Quoi ?]historiographe officiel d’Honoré II était de faire remonter les origines des princes au tout début du XIe siècle. On sait que Monaco fut créé en 1215 et que les Grimaldi ne s’installèrent de façon pérenne comme seigneurs de Monaco (princes à partir de 1612) qu’au XVIe siècle.

    Cet épisode d’Antinope serait l’origine de la cérémonie qui se célèbre, le 26 janvier de chaque année dans la Principauté monégasque dont sainte Dévote est la patronne, et au cours de laquelle, on brûle une barque sur le port, non loin de l’église votive située dans le vallon des Gaumates et le quartier de La Condamine. Le lendemain, 27 janvier (jour de la fête de sainte Dévote), a lieu une imposante procession. C’est un jour férié légal en Principauté, chômé et payé. La sainte est également célébrée en Corse à Lucciana son lieu de naissance d’après certaines sources fantaisistes. Pour d’autres « sources », toute aussi naïves, elle serait née dans une autre ville romaine de Corse, à Aleria. Sainte Dévote a d’ailleurs été proclamée patronne de la Corse (avec sainte Julie) par un décret de la Sacrée Congrégation des Rites en 1820.

    Lire la suite