• cocktail d'été, 14 juin 2016, rose des vents monaco, plage du larvotto monaco, politique à monaco, politique à monte-carlo, monégasques, monégasques et la politique

    Cocktail d’été à la Rose des Vents

    Rassemblement et Enjeux a organisé en compagnie du nouveau groupe Horizon Monaco son cocktail d’été le 14 juin à la plage privé de la Rose des Vents.

    Quelques élus et membre du Comité Politique sont intervenus pour faire part aux Monégasques de la situation actuelle au sein du Conseil National et les chantiers qui attendent Monaco.

    .

  • rassemblement et enjeux derrière nouvion, laurent nouvion et la politique, conseil national, conseil national monaco, nouveau président à monaco

    Rassemblement & Enjeux restera fidèle à l’action politique menée par Laurent Nouvion.

    Rassemblement & Enjeux restera fidèle à l’action politique menée par Laurent Nouvion.

    La soirée du 27 avril et ses conséquences fâcheuses sur les équilibres politiques monégasques amènent la première force politique monégasque à soutenir sans réserves aucune le nouveau groupe parlementaire constitué autour de Laurent Nouvion.

    Animé par le seul soucis de l’intérêt général, du respect des engagements pris devant les Monégasques, et guidé par la loyauté et le respect inscrits comme pierres angulaires de sa charte politique, Rassemblement & Enjeux ne saurait souffrir d’aucune compromission avec ses élus frondeurs.

  • Laurent Nouvion trahi

    Laurent Nouvion trahi

    Ce soir, des membres minoritaires issus de ma liste HM se sont alliés à l’opposition pour me débarquer de la présidence du Conseil National. Il n’y a malheureusement pas d’explication plus simple. Le résultat de cette recomposition c’est la politique du pire et la pire des politiques. Le Conseil sera ingouvernable, et les électeurs qui nous avaient fait confiance sont trahis. L’attrait du pouvoir à l’approche des élections permet donc tout ! Je suis triste pour Monaco et pour nos électeurs. Mon engagement, et celui de mes amis, restera pour autant sans faille. Ne doutez pas une seule seconde de ma détermination. Je dirai la vérité. Une nouvelle étape s’engage.

    Laurent Nouvion

  • parti majoritaire, antoine Bellando, bellando de castro, président de rassemblement et enjeux, parti politique de monaco

    Notre Président à l’honneur dans l’Observateur

    Notre Président est ce mois-ci à l’honneur dans le magazine l’Observateur.

    Le portrait d’Antoine Bellando de Castro est ainsi dépeint en tant que Président du parti majoriatire de Monaco avec près de 250 membres.

  • comité politique 2016, RE 2016, rassemblement et enjeux 2016, mouvement politique monaco 2016

    R&E renouvelle ses instances dirigeantes

    A l’occasion de son Assemblée Générale annuelle du 2 février 2016, Rassemblement & Enjeux a renouvelé son Comité Politique pour la période 2016-2019 comme le veulent les statuts du Mouvement.

    Ne comptant désormais que trois Conseillers Nationaux R&E, le nouveau Comité Politique de Rassemblement & Enjeux, élu à l’unanimité des adhérents présents, fait la part belle à la jeunesse monégasque et à des personnalités fortes de solides expériences professionnelles, fidèles aux valeurs
    fondatrices qui forgent l’ADN Politique du Mouvement.

    Siègent désormais au sein du Comité Politique de R&E :

    Alain FICINI (65 ans)
    Alexandre HOURDEQUIN (40 ans)
    Antoine BELLANDO de CASTRO (27 ans)
    Anthony HERMENIER (25 ans)
    Béatrice FRESKO-ROLFO (45 ans)
    Bertrand CROVETTO (46 ans)
    Catherine ORECCHIA (62 ans)
    Chantal SOBRA (66 ans)
    Christian BARILARO (51 ans)
    Elodie KERN de MILLO TERRAZZANI (38 ans)

    François REY (40 ans)
    Françoise DRAGUSIN
    Georges DICK
    Isabelle ROUX (44 ans)
    Jacques JOBARD
    Jean-François FABRE (50 ans)
    Laura LAMBERTI (25 ans)
    Nathalie REYNAUD
    Morgan BORGIA (25 ans)
    Yannick BARRALE (40 ans)

     

    Profitant de sa prise de fonction, l’équipe dirigeante de R&E a tenu à saluer l’action de l’ensemble des Conseillers Nationaux R&E  qui ont concilié depuis près de trois ans un agenda  parlementaire et professionnel chargé tout  en contribuant régulièrement aux travaux du Comité  Politique.
    Conscient de la responsabilité qui est désormais la leur, les membres des instances dirigeantes renouvelées seront les aiguillons de leurs élus au Conseil National, et force de propositions pour la Majorité.

  • 1935710_10153807005812813_2537438527852146912_n

    A vos boîtes aux lettres

    Vous recevrez dans les jours qui suivent nos nouvelle NEWSLETTER.

    Alors, tous à vos boîtes aux lettres.

  • laurent nouvion, président du conseil national, conseil national, horizon monaco

    Laurent Nouvion réélu à la Présidence du Conseil National

    Le Comité Politique de Rassemblement & Enjeux se félicite de la réélection de Laurent Nouvion, à la Présidence du Conseil National à l’unanimité des votants de la Majorité Horizon Monaco.

     

    Preuve de la solidité du Pacte Majoritaire, ce vote unanime des élus HM, vient conforter les positions futures de la majorité, sur les dossiers clefs dont elle devra débattre durant les prochains mois.

    • 11077381_10153286103367813_8824550125384762306_o
    • 11148674_10153286103207813_6144208684286142166_o

    Enfin la confiance du Conseil de l’Europe.

    Rassemblement & Enjeux se félicite de la sortie de Monaco de la procédure de post suivi du Conseil de l’Europe.

    A cette occasion, nous tenions tout particulièrement à féliciter nos élus qui siègent à Strasbourg, au premier rang desquels Jean Charles Allavena, pour le travail accompli sur ce dossier.

  • la vérité, Marc Burini, Christophe Steiner , Rassemblement & Enjeux, observateur de monaco

    « Il faut dire la vérité » – Marc Burini et Christophe Steiner sont connus pour dire ce qu’ils pensent…

    hez Rassemblement & Enjeux, Marc Burini et Christophe Steiner sont connus pour dire ce qu’ils pensent, même si c’est à contre-courant. Logement, SBM, développement de la place… Le président de la commission des finances et le vice-président du conseil national livrent leur vision.

    CHARLIE

    Vous sentez-vous Charlie ?

    M.B. : Je me sens plus Voltaire que Charlie et je n’avais pas besoin d’assister à une telle mobilisation (qui a suivi les attentats, N.D.L.R.) pour me rappeler les valeurs fondamentales des Lumières auxquelles nous sommes profondément attachés… Mais ces événements sont saisissants. J’ai déjà vécu la terreur. En 1986, à Paris, je suis passé devant la Fnac 5 minutes après l’attentat de la rue de Rennes… C’était une scène de guerre.

     

    Certains parlent aujourd’hui de guerre de religion ?

    M.B. : Il n’y a jamais eu de guerre de religion. La religion, c’est un levier. Tout comme la Shoah fut un levier pour Hitler.

     

    Vous craignez un attentat à Monaco ?

    C.S. : Les mesures de sécurité vont être renforcées mais on ne peut jamais être prêt à 100 %. La grande peur des services, ce sont les loups solitaires.

     

    ECONOMIE

    Comment voyez-vous l’année 2015 ?

    C.S. : Sur le plan économique, on doit prendre en considération le problème de la chute du pétrole, provoquée par les Saoudiens. Il faudra également observer l’impact des nouvelles normes de transparence fiscale sur les banques monégasques (avec la modification de la directive épargne et l’échange automatique d’informations sur les avoirs des non résidents qui pourrait être appliqué dès 2018 à Monaco, N.D.L.R.). Celles qui avaient le plus de comptes de non-résidents vont être le plus touchées dans leur compte de résultat. Parallèlement, la “chasse aux non résidents” a commencé. Certaines banques empêchent des clients offshore de retirer leur argent ou pratiquent des frais prohibitifs pour pouvoir retirer en cash. Il y a de nombreux cas au tribunal…

     

    70 % des dépôts bancaires sont encore offshore ?

    M.B. : C’était le cas pendant des années. Pour autant, les banques ont eu le temps de se préparer à un changement de standard international et européen. J’espère qu’elles ont pu attirer par leur compétence des dépôts de résidents. L’ingénierie financière doit se développer en principauté. Aujourd’hui, Monaco est une place de dépôt, pas une place financière. 100 milliards d’euros de dépôts, c’est peanuts…

     

    Que faudrait-il faire selon vous pour développer la place bancaire ?

    M.B. : Il manque une vraie volonté politique. C’est classique : à chaque fois qu’il existe une rente de situation, on ne se remet pas en question ! C’est facile d’être une caisse de dépôts de clients non résidents qui viennent une fois par an voir comment a évolué leur argent…

    C.S. : A Monaco, la logique de dépôt bancaire est très ancrée. Je me rappelle encore d’un texte voté lors de mon premier mandat au conseil national, en 1998, qui obligeait les sociétés de gestion à déposer l’argent de leurs clients dans les banques monégasques… C’est un non sens ! Tout ça parce que le lobby des banques voyait d’un mauvais œil l’installation des sociétés de gestion. Comme il voit aujourd’hui d’un mauvais œil le multi-family office (1) que le conseil national propose…

     

    Lire la suite

  • assembleegenerale

    Assemblée Générale

    Vous avez été nombreux hier soir lors de notre Assemblée Générale annuelle à nous faire l’honneur de votre présence, et à partager un moment de convivialité avec nos élus et membres du Comité Politique autour de la galette des rois.

    Merci pour votre fidélité.

Page 1 sur 212